Les graisses saturées : pas toutes à la même enseigne


En un clin d’œil

Un excès de graisses saturées est défavorable à la santé. En réalité, les différentes graisses saturées proviennent de sources alimentaires variées, qui ont des effets très différents.

Ils affichent des effets plutôt bénéfiques
  • Les produits laitiers : d’une façon générale, ceux qui ne sont pas trop gras (lait, fromages, produits laitiers fermentés) sont plutôt neutres  voire même favorables pour le coeur. Leur richesse en calcium pourrait expliquer ces bénéfices.
  • Le chocolat : fort de ses flavanols, le chocolat est bénéfique sur le cholestérol, la pression artérielle, la circulation, et est protecteur pour le coeur. Ses graisses saturées  et le sucre ajouté  n’entravent pas ces bénéfices, dans la limite d’une consommation raisonnable.
Ils apparaissent défavorables en excès
  • Le beurre augmente le cholestérol sanguin, et selon les études, il s’avère défavorable ou neutre par rapport aux maladies cardiovasculaires.
  • La viande : un excès de viande rouge et charcuteries riches en graisses a été associé au risque cardiovasculaire et au cancer colorectal.
  • Les produits manufacturés à l’huile de palme et de coco : ces huiles augmentent le cholestérol, et sont mises en cause par rapport aux maladies cardiovasculaires dans plusieurs pays asiatiques.
Au total

Rééquilibrer un excès de graisses saturées au profit de graisses insaturées (huiles végétales comme le colza et l’olive notamment) est bénéfique. En revanche, un excès en sucre ajoutés semble encore plus défavorable qu’un excès en graisses saturées. En France l’ANSES (agence nationale de l’alimentation), propose une  limite de 12% pour les apports énergétiques en graisses saturées. Les viandes grasses et la charcuterie, le beurre, la crème, les fromages très gras et les produits industriels fabriqués avec de l’huile de palme et de coco, apparaissent plus défavorables que les autres produits laitiers  et le chocolat.

Les graisses saturées : des effets différents

Photo Pixabay – the3cats

 


Un équilibre général

  • Prendre trop de graisses saturées est défavorable à la santé, cardiovasculaire au premier chef.
  • En fait, il s’agit plutôt d’un équilibre alimentaire général : il est bon de limiter les graisses saturées au profit des graisses insaturées (plutôt végétales), et de limiter aussi les sucres ajoutés et les céréales raffinées. En France, on recommande de ne pas dépasser 12% des calories en graisses saturées ; soit environ 27 g par jour pour 2000 calories.
  • Mais il y a différentes graisses saturées, et elles n’ont pas les mêmes effets, soit par nature, soit en lien avec les aliments dont elles proviennent qui apportent d’autres composés, protecteurs ou non.

Tour d’horizon sur les différentes sources, plus ou moins favorables.

Lire la suite

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone