J'Équilibre - La nutrition de A à Z La nutrition de A à Z

Chocolat et fonctions intellectuelles – Biblio

Illustration

Sommaire

Etudes expérimentales

Suivi de population

Observations de population

Revues

Etudes expérimentales

Dans cette étude expérimentale, une boisson au cacao (environ 450 mg de flavanols) réduit des erreurs d’attention sur des tests intellectuels ; du cacao ajouté à une boisson caféinée réduit le stress lié aux tests observé avec la caféine seule ; néanmoins, la caféine ajoutée au cacao améliore certains paramètres d’attention. Acute effects of brewed cocoa consumption on attention, motivation to perform cognitive work and feelings of anxiety, energy and fatigue: a randomized, placebo-controlled crossover experiment. Boolani A et coll, 2017. BMC Med, DOI 10.1186/s40795-016-0117-z. https://bmcnutr.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40795-016-0117-z

De cette étude expérimentale, les chercheurs concluent que du chocolat riche en flavanols restaure la mémoire de travail et les troubles vasculaires après un manque de sommeil. Ces améliorations pourraient être liées à une amélioration de la pression artérielle et du débit circulatoire. Flavanol-rich chocolate acutely improves arterial function and working memory performance counteracting the effects of sleep deprivation in healthy individuals. Grassi D et coll, 2016., J Hypertens. doi: 10.1097/HJH.0000000000000926. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27088635

Dans cette étude expérimentale, les auteurs observent que du chocolat riche en cacao (60%)  est à l’origine d’une stimulation cérébrale objectivée à l’électroencéphalographie. Le chocolat testé apportait 600 mg de polyphénols. The Acute Electrocortical and Blood Pressure Effects of Chocolate. Montopoli M et coll, 2015. NeuroRegulation, doi:10.15540/nr.2.1.3. http://www.neuroregulation.org/article/view/14652

La comparaison de 3 boissons au cacao apportant 993, 520, 48 mg de flavonols par jour, sur 8 semaines, chez des personnes âgées montre une amélioration de tests cognitifs d’autant plus élevée que les doses sont plus fortes. On observe aussi une baisse de pression artérielle, de résistance à l’insuline et de peroxydation lipidique. Cocoa flavanol consumption improves cognitive function, blood pressure control, and metabolic profile in elderly subjects: the Cocoa, Cognition, and Aging (CoCoA) Study—a randomized controlled trial. Mastroiacovo D et coll, 2015. Am J Clin Nutr doi: 10.3945/ajcn.114.092189. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25733639

Dans cette étude expérimentale, chez des volontaires âgés en moyenne de 24 ans, la consommation de 250 mg de cacao améliore la fatigue mentale, et des scores de performances intellectuelles (soustractions), tests réalisés deux heures après la consommation. En revanche pas d’effets en prise chronique (prise de 250 mg par jour sur 4 semaines et test environ un jour après la dernière prise). The acute and sub-chronic effects of cocoa flavanols on mood, cognitive and cardiovascular health in young healthy adults: a randomized, controlled trial. Massee LA et coll, 2015. Front Pharmacol, doi: 10.3389/fphar.2015.00093. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26042037

Cette étude expérimentale est réalisée chez des personnes de 50 à 69 ans, qui consomment sur 3 mois du chocolat pauvre ou riche en antioxydants du cacao (flavanols). Avec le chocolat riche en flavanols, une zone du cerveau impliquée dans la mémoire (le gyrus denté) est stimulée, selon des tests d’imagerie par résonance magnétique. Des tests cognitifs s’améliorent.  Enhancing dentate gyrus function with dietary flavanols improves cognition in older adults. Brickman AM et coll, 2014. Nat Neurosci. doi: 10.1038/nn.3850. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25344629

Chez des volontaires de 73 ans d’âge moyen, les chercheurs testent les effets de la prise de cacao sur 30 jours, sur le fonctionnement cérébral à l’aide d’ultrasonographie, imagerie par résonance magnétique et tests cognitifs. Certains participants présentaient à la base une perturbation de la relation fonctionnement cérébral/circulation sanguine correspondante. Chez ces personnes, le cacao améliore ce fonctionnement ainsi qu’un test cognitif. Neurovascular coupling, cerebral white matter integrity, and response to cocoa in older people. Sorond FA et coll, 2013. Neurology, DOI: 10.1212/WNL.0b013e3182a351aa. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23925758

Dans cette étude réalisée chez des personnes présentant un déficit cognitif léger, les chercheurs testent du chocolat, soit riche (990 mg), intermédiaire (520 mg), ou pauvre (45 mg) en antioxydants  flavanols, en prise quotidienne sur 8 semaines. Certains tests cognitifs sont améliorés avec le chocolat riche, voire intermédiaire en flavanols, de même que la résistance à l’insuline, la pression artérielle et la peroxydation lipidique. Benefits in Cognitive Function, Blood Pressure, and Insulin Resistance Through Cocoa Flavanol Consumption in Elderly Subjects With Mild Cognitive Impairment: The Cocoa, Cognition, and Aging (CoCoA) Study. Desideri G et coll, 2012. Hypertension, 60:794-801. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22892813

Suivi de population

Dans ce suivi d’une population sénior au Portugal, sur 4 ans, la consommation de chocolat est associée avec une baisse de risque de déclin intellectuel, chez les personnes qui consomment moins de 75 mg de caféine par jour seulement. Chocolate Consumption is Associated with a Lower Risk of Cognitive Decline. Moreira A et coll, 2016. Journal of Alzheimer’s Disease, DOI 10.3233/JAD-160142. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27163823

Observations de populations

Dans cette observation de population, des séniors en Espagne qui consomment au moins 10 g de chocolat par jour ont un meilleur score intellectuel (MMSE) que ceux qui en consomment moins. De plus, la prise de chocolat noir (mais pas de chocolat total) est associée à une moindre éventualité de présenter un déclin cognitif (-61% pour un MMSE ≤25 et -75% pour un MMSE ≤24 ou 23). Influence of habitual chocolate consumption over the Mini-Mental State Examination in Spanish older adults. Orozco Arbelaez E et coll. 2017  Nutr Hosp. doi: 10.20960/nh.630.   https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29095007

Dans cette observation aux USA, la consommation de chocolat est associée aux performances intellectuelles selon une batterie de tests importante dont un score global intégrant plusieurs tâches, tests de mémoire et d’organisation spatio-visuelles, mémoire de travail, raisonnement abstrait, MMSE. Chocolate intake is associated with better cognitive function: The Maine-Syracuse Longitudinal Study. Crichton GE et coll., 2016. Appetite, doi :  10.1016/j.appet.2016.02.010. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26873453

Dans cette étude en Norvège, où les volontaires effectuent une batterie de tests de fonctions intellectuelles, les participants qui consomment du chocolat (de même que du vin ou du thé) ont de meilleurs résultats aux tests que ceux qui n’en consomment pas. Le maximum d’effets s’observe pour 10 g/j de chocolat (et 75-100 ml pour le vin ; il est linéaire pour le thé). Intake of Flavonoid-Rich Wine, Tea, and Chocolate by Elderly Men and Women Is Associated with Better Cognitive Test Performance. Nurk E et coll., J Nutr doi:10.3945/jn.108.095182. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19056649

Revue

Dans cette revue, les auteurs indiquent que les recherches actuelles montrent des améliorations des fonctions intellectuelles avec le cacao, proportionnelles aux doses. Ces fonctions intellectuelles sont la cognition générale, l’attention, la mémoire de travail, la vitesse de traitement de l’information. Le cacao pourrait aussi améliorer le fonctionnement intellectuel normal et exercer un rôle protecteur dans les cas d’insuffisance en sommeil. Enhancing Human Cognition with Cocoa Flavonoids. Socci V et coll, 2017. Front. Nutr. doi: 10.3389/fnut.2017.00019. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28560212

Novembre 2017, mis à jour en Avril 2019 © Viviane de La Guéronnière

Des conseils nutrition et santé

en avant première, en vous inscrivant à la newsletter