Régime méditerranéen contre diabète

Etudes expérimentales

Dans cette étude expérimentale (sous-groupe PREDIMED), le régime méditerranéen réduit le risque de diabète de type 2 de 50%, par rapport à un régime réduit en matières grasses. Les participants à cette étude espagnole présentaient des facteurs de risque cardiovasculaires. Reduction in the Incidence of Type 2 Diabetes With the Mediterranean Diet. Results of the PREDIMED-Reus nutrition intervention randomized trial. Salas-Salvado J et coll, 2011. Diabetes Care 34:14–19, 2011.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20929998

Dans cette étude expérimentale en Espagne (sous-groupe de l’étude PREDIMED) chez des personnes à risque de maladies cardiovasculaires, suivies 4 ans, un régime méditerranéen à orientation huile d’olive réduit la survenue de la maladie de 40%. Prevention of diabetes with Mediterranean diets: a subgroup analysis of a randomized trial. Salas-Salvadó J et coll, 2014. Ann Intern Med. doi: 10.7326/M13-1725. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24573661

De cette analyse d’un ensemble d’études expérimentales chez des diabétiques sur régime méditerranéen, facteurs de risques cardiovasculaires et contrôle du diabète, les auteurs déduisent que cette alimentation améliore l’hémoglobine A1c, la glycémie et l’insulinémie à jeun, l’indice de masse corporelle, le cholestérol total et HDL, et la pression artérielle. Effects of Mediterranean-style diet on glycemic control, weight loss and cardiovascular risk factors among type 2 diabetes individuals: a meta-analysis. Huo R et coll, 2015. European Journal of Clinical Nutrition. doi:10.1038/ejcn.2014.243. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25369829

Dans cette étude expérimentale en Italie chez des personnes en surpoids, avec un diagnostic de diabète de type 2 récent, non traitées pharmacologiquement, la prise d’une alimentation type méditerranéenne sur 4 ans, comparée à un régime pauvre en lipides, retarde la nécessité d’un traitement médicamenteux. Le poids, le contrôle glycémique et les marqueurs cardiologiques s’améliorent.  Effects of a Mediterranean-style diet on the need for antihyperglycemic drug therapy in patients with newly diagnosed type 2 diabetes: a randomized trial. Esposito K et coll, 2009. Ann Intern Med. 2009;151(5):306-14. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19721018 

Photo Pixabay – psaudio

Etudes de suivi

En Grèce, sur une population suivie 11 ans, une meilleure adhésion au régime méditerranéen est  associée à une baisse de risque de diabète de 12%. Mediterranean diet and glycaemic load in relation to incidence of type 2 diabetes: results from the Greek cohort of the population-based European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC). Rossi M et coll, Diabetologia, DOI 10.1007/s00125-013-3013-y.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23975324

Dans ce suivi d’une population européenne, une adhésion plus élevée au régime méditerranéen est associée à une baisse de risque de diabète de 12%. Mediterranean Diet and Type2 Diabetes Risk in the European Prospective Investigation Into Cancer and Nutrition (EPIC) Study. The Interact Consortium, 2011, Diabetes Care, DOI: 10.2337/dc11-0891. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21788627

Dans ce suivi d’une population espagnole, une adhésion plus élevée au régime méditerranéen est associée à une baisse de risque de diabète de 60%. Adherence to Mediterranean diet and risk of developing diabetes: prospective cohort study.  Martinez-Gonzalez MA et coll, 2008, BMJ, doi:10.1136/bmj.39561.501007.BE. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18511765

Dans ce suivi d’une population aux USA, l’adhésion au régime méditerranéen est associée à une réduction de risque de diabète. A priori-defined diet quality indexes and risk of type 2 diabetes: the Multiethnic Cohort. Jacobs S et coll, 2015. Diabetologia, DOI 10.1007/s00125-014-3404-8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25319012

Observations de populations

Dans cette population aux USA, une adhésion plus forte au régime méditerranéen est associée à un indice de masse corporel et à un tour de taille plus bas ; cette baisse de tour de taille est à son tour associée à de meilleures résistances à l’insuline et tolérance au glucose. Ceci peut expliquer au moins en partie les bénéfices du régime méditerranéen. Obesity Mediates the Association between Mediterranean Diet Consumption and Insulin Resistance and Inflammation in US Adults. Park YM et coll, 2017. J Nutr, doi:10.3945/jn.116.243543. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28298537

Dans cette étude réalisée dans 10 pays méditerranéens chez des femmes enceintes, on observe que le diabète de la grossesse est d’autant plus rare que l’adhésion au régime méditerranéen est bonne. Relation of the Mediterranean diet with the incidence of gestational diabetes. Karamanos B et coll, 2014. European Journal of Clinical Nutrition, doi:10.1038/ejcn.2013.177. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24084515

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone