Café et diabète

 

SUIVI DE POPULATION

Dans ce suivi de plus de 100000 personnes aux USA, sur 4 ans, l’augmentation de la consommation de café d’une tasse par jour au moins est associée à une réduction de risque de survenue de diabète de type 2 de 11%, et au contraire la baisse d’une tasse au moins augmente le risque de 17%. Changes in coffee intake and subsequent risk of type 2 diabetes: three large cohorts of US men and women. Diabetologia, Bhupathiraju SN et coll, 2014. DOI 10.1007/s00125-014-3235-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24771089

Dans ce suivi de plus de 23000 personnes aux Pays-Bas, sur 8 ans, la consommation de café (caféiné seulement) est associé à une baisse de survenue du diabète de type 2 (-5% de risque pour une tasse de 150 ml par jour). Diet and risk of chronic diseases: results from the first 8 years of follow-up in the EPIC-Potsdam study. European Journal of Clinical Nutrition, von Ruesten A et coll, 2013. 67, 412–419. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23388667

Dans ce suivi de plus de 42000 personnes en Allemagne, sur près de 9 ans, la consommation de 4 tasses de café au moins par jour, comparé à moins d’une tasse, est associée à une baisse de risque de diabète de type 2 de 23% (café caféiné) et 30% (décaféiné). Coffee consumption and risk of chronic disease in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC)–Germany study. Am J Clin Nutr, Floegel A et coll, 2012. doi: 10.3945/ajcn.111.023648. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22338038

Dans ce suivi de près de 47000 femmes noires américaines, sur 12 ans, la consommation de café caféiné est associée à une baisse de risque de diabète de type 2 de 18% pour 2 à 3 tasses en comparaison d’une tasse ou moins par jour. Coffee, tea, and alcohol intake in relation to risk of type 2 diabetes in African American women. Am J Clin Nutr, Boggs DA et coll, doi: 10.3945/ajcn.2010.29598. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20826625

Dans ce suivi de près de 70000 femmes françaises, sur 11 ans, la consommation de 3 tasses de café par jour au moins, est associée à une baisse de risque de diabète de type 2 de 23% en comparaison d’une absence de consommation. La baisse est particulièrement marqué pour le café pris en fin de déjeuner. Differential effects of coffee on the risk of type 2 diabetes according to meal consumption in a French cohort of women: the E3N/EPIC cohort study. Am J Clin Nutr, Sartorelli DS et coll, 2010. doi: 10.3945/ajcn.2009.28741. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20147471

Dans ce suivi de plus de 13000 personnes au Japon, sur 10 ans, la consommation de café est inversement associée à la survenue du diabète de type 2. Consumption of coffee, green tea, oolong tea, black tea, chocolate snacks and the caffeine content in relation to risk of diabetes in Japanese men and women. British Journal of Nutrition, Oba S et coll, 2010. doi:10.1017/S0007114509991966. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19818197

Dans ce suivi de plus de 17000 Néerlandais sur environ 7 ans, la consommation de 7 tasses  de café au moins par jour, comparée à 2 tasses ou moins est associée à une réduction de risque de diabète de type de 2 de moitié. Coffee consumption and risk of type 2 diabetes mellitus. Lancet, van Dam RM et coll, 2002.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12433517

Dans ce suivi de plus de 14000 Finlandais sur environ 12 ans, une consommation élevée de café est associée à une forte réduction de risque de diabète de type 2, de 79%  pour 10 tasses par jour chez les femmes et 55% chez les hommes, comparé à une absence de consommation. Une prise intermédiaire est associée à une baisse de risque intermédiaire aussi.  Coffee Consumption and Risk of Type 2 Diabetes Mellitus Among Middle-aged Finnish Men and Women. JAMA, Tuomilehto J et coll,  2004;291:1213-1219. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15010442

REVUES

Dans cette revue d’étude, les auteurs indiquent que la consommation de café est associée à une baisse de risque de diabète, de 9% par tasse de café caféiné quotidienne et 6% par tasse de déca. Ces effets pourraient être liés à l’acide chlorogénique, qui réduit l’absorption des sucres par l’intestin, d’autres composés comme la trigonelline ou le magnésium. Caffeinated and Decaffeinated Coffee Consumption and Risk of Type 2 Diabetes: A Systematic Review and a Dose-Response Meta-analysis. Diabetes Care, Ding M et coll, 2014,doi: 10.2337/dc13-1203. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24459154

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone