Le régime méditerranéen, clé contre la prise de poids

Régime méditerranéen et poids

Régime méditerranéen et poids : suivis de population

Dans ce suivi d’une population de Portoricains aux USA, une adhésion plus forte à une alimentation de type méditerranéen est associée à une moindre prise de poids, tour de taille et autres indicateurs. The Mediterranean Diet Score Is More Strongly Associated with Favorable Cardiometabolic Risk Factors over 2 Years than Other Diet Quality Indexes in Puerto Rican Adults. Mattei J et coll, 2017. J Nutr doi: 10.3945/jn.116.245431. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28275099

Dans ce suivi d’enfants et adolescents aux USA, une adhésion plus élevée à un régime type méditerranéen est associée à un poids plus bas et une moindre prise de poids qu’avec une adhésion plus faible. Adherence to the Mediterranean dietary pattern and BMI change among US adolescents. Martin-Calvo N et coll, 2016. International Journal of Obesity, doi:10.1038/ijo.2016.59. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27102053

Dans l’étude expérimentale PREDIMED en Espagne, le groupe « régime méditerranéen » aboutit à des poids et tour de taille plus faibles que les participants du groupe contrôle. Effect of a high-fat Mediterranean diet on bodyweight and waist circumference: a prespecified secondary outcomes analysis of the PREDIMED randomised controlled trial. Estruch R et coll, 2016. The Lancet Diabetes & Endocrinology, DOI: 10.1016/S2213-8587(16)30085-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27283479

Dans ce suivi d’une large population aux USA, une meilleure adhésion au régime méditerranéen est associée à une moindre prise de poids sur 4 ans (différence de 0,68 kg en moyenne sur 4 ans). Long-Term Change in Diet Quality Is Associated with Body Weight Change in Men and Women. Fung TT et coll, 2015. J Nutr, doi:10.3945/jn.114.208785. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26084363

Dans cette étude sur plus de 16000 enfants européens âgés de 2 à 9 ans, les scores élevés de suivi de régime méditerranéen sont associés à moins de surpoids et d’obésité. Mediterranean diet, overweight and body composition in children from eight European countries: Cross-sectional and prospective results from the IDEFICS study. Tognon G et coll, 2014, Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, 2014, doi : 10.1016/j.numecd.2013.04.013. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23870847

Régime méditerranéen et poids : être ludique avec les enfants

Photo Pixabay – pixel2013

Dans ce suivi d’une population européenne, une adhésion importante à un régime type méditerranéen est associée à une moindre prise de poids et d’augmentation de tour de taille. Cet effet pourrait être plus important pour certaines formes génétiques du gène TCF7L2. Roswall N et coll, 2014. Am J Clin Nutr, doi: 10.3945/ajcn.114.089706. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25099543

Dans ce suivi d’adultes en Espagne, les participants avec une adhésion élevée au régime méditerranéen prennent moins de poids sur près de 6 ans. Le risque de prendre alors plus de 5 kg après 4 ans est réduit de 25% en comparaison d’une faible adhésion. Adherence to the Mediterranean diet, long-term weight change, and incident overweight or obesity: the Seguimiento Universidad de Navarra (SUN) cohort. Beunza JJ et coll, 2010, Am J Clin Nutr, doi: 10.3945/ajcn.2010.29764. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20962161

Dans ce vaste suivi d’Européens, une adhésion élevée au régime méditerranéen est associée à une légère diminution de poids sur 5 ans et à 10% de risque en moins de développer un surpoids ou une obésité, en comparaison d’une faible adhésion. Mediterranean dietary patterns and prospective weight change in participants of the EPIC-PANACEA project. Romaguera D et coll, 2010. Am J Clin Nutr, 92:912–21. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20810975

Régime méditerranéen et poids : observations

Dans cette observation en Grèce, les personnes qui suivent le mieux le régime méditerranéen présentent 51% de risque en moins d’être obèses, chiffre de 59% pour l’obésité centrale. Association between the prevalence of obesity and adherence to the Mediterranean diet: the ATTICA study. Panagiotakos DB et coll, 2006. Nutrition, 22(5):449-56. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16457990

Dans cette observation d’adolescents italiens, une adhésion élevée au régime méditerranéen réduit de 30% le risque d’être en surpoids ou obèse. Mistretta A et coll, 2016. Obes Res Clin Pract, doi: 10.1016/j.orcp.2016.05.007. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27269367

Etudes expérimentales

Dans cette étude expérimentale chez des personnes obèses, la perte de poids est plus importante avec un régime hypocalorique de type méditerranéen, ou normocalorique pauvre en glucide, comparés à un régime hypocalorique hypolipidique. Weight Loss with a Low-Carbohydrate, Mediterranean, or Low-Fat Diet. Shai I et coll, 2008. New Engl J Med, 359:229-41. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18635428

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone