Le régime anti-inflammatoire


En un clin d’œil

Le régime anti-inflammatoire est fondé sur les effets  favorables de certains aliments sur les marqueurs de l’inflammation de l’organisme. En parallèle, ces aliments sont associés à des bénéfices santé. L’effet « anti-inflammatoire » correspond vraisemblablement à un mécanisme de protection de ces aliments.

En pratique, ce régime est associé à des bénéfices et est proche de différents « régimes santé » déjà définis, comme le régime méditerranéen. Il met aussi en valeur des aliments précis comme les épices et herbes aromatiques, le chocolat, le thé et l’ail.

Le thé, en bonne place dans le régime anti-inflammatoire

Photo Pixabay – Bonbonga

 

Quand l’alimentation s’invite dans la relation inflammation-maladies

C’est vrai, un état inflammatoire prolongé augmente le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires, et d’autres encore. C’est aussi vrai que l’alimentation est capable d’influencer, en positif ou en négatif, cet état inflammatoire. D’où l’idée de déterminer pour les aliments ou leurs nutriments, leur statut pro- ou anti-inflammatoire, d’en déduire un score sur la totalité d’un régime (somme des aliments consommés), puis s’assurer par des recherches que la prévention par un régime anti-inflammatoire est bien au rendez-vous, et peut-être alors, faire des recommandations.

Lire la suite

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone