Noix contre diabète : les noix sont associées à une baisse de risque et à un meilleur contrôle du diabète

Noix contre diabète

Etudes expérimentales

Dans cette étude expérimentale, les volontaires, prédiabétiques, consomment tantôt un régime avec pistaches (57 g/j), tantôt sans pistache, mais identiques en calories, 4 mois chaque. Avec les pistaches, la glycémie à jeun, l’insuline et la résistance à l’insuline, le LDL oxydé baissent, et d’autres marqueurs du métabolisme du glucose s’améliorent. Beneficial Effect of Pistachio Consumption on Glucose Metabolism, Insulin Resistance, Inflammation, and Related Metabolic Risk Markers: a Randomized Clinical Trial. Hernández-Alonso P et coll, 2014. Diabetes Care doi: 10.2337/dc14-1431. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25125505

Dans cette revue d’études expérimentales chez des diabétiques, les auteurs relèvent que la consommation de 56 g environ de noix d’arbres diminue l’hémoglobine HbA1c et la glycémie à jeun, en comparaison des témoins. Bien qu’orientés favorablement, les effets sur l’insulinémie à jeun et la résistance à l’insuline n’étaient pas significatifs. Effect of Tree Nuts on Glycemic Control in Diabetes: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Dietary Trials. Viguiliouk E et coll, 2014. PLoS ONE doi:10.1371/journal.pone.0103376. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25076495

Suivi de population

Dans ce suivi d’une large population féminine aux USA, la consommation de noix de Grenoble est associée à une baisse de survenue du diabète, de 33% pour deux portions au moins (de 28 g) par semaine, en comparaison de personnes qui en consomment peu. Cet effet est en partie lié à l’évolution du poids. La consommation d’autres noix d’arbres est également favorable. Walnut Consumption Is Associated with Lower Risk of Type 2 Diabetes in Women. Pan A et coll, 2013. J Nutr, doi: 10.3945/jn.112.172171. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23427333

Noix d'arbres et noix racines sont efficaces

Photo Pixabay – pixel2013

Dans ce suivi d’une large population féminine aux USA, la consommation de noix au moins 5 fois par semaine est associée à une baisse de risque de diabète de 27% par rapport à une non -consommation. La consommation de beurre de cacahuète, d’au moins 140 g par semaine est associée à une baisse de risque de 21%. Nuts and peanut butter consumption and risk of type 2 diabetes in women. Jiang R et coll, 2002. JAMA 288:2554-2560. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12444862

Analyses sur études de suivi

Dans cette analyse d’études, une portion de noix (28 g) quotidienne est associée à une baisse de risque de diabète de 20%, liée à un effet sur le poids ; une baisse de 28% des maladies coronariennes (type infarctus) ; de 29% des maladies cardiovasculaires dans leur ensemble ; et de 17% de la mortalité générale. Nut consumption and risk of type 2 diabetes, cardiovascular disease, and all-cause mortality: a systematic review and meta-analysis. Luo C et coll, 2014. Am J Clin Nutr 10.3945/ajcn.113.076109. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24847854

Dans cette analyse d’études, une portion quotidienne de noix est associée à une baisse de maladies coronariennes de 19%, et de l’hypertension de 34%. Pas d’effet significatif sur les AVC et le diabète (baisse de 20% non significative). Zhou D et coll, 2014. Nut consumption in relation to cardiovascular disease risk and type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. Am J Clin Nutr doi: 10.3945/ajcn.113.079152. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24808491

Photo Pixabay – forwimumi73

Dans cette revue d’études, les auteurs déduisent que la consommation de noix, 4 portions de 28 g par semaine, est associée à une baisse de survenue des infarctus mortels, de 24%; des infarctus non mortels de 22% ; du diabète de 13% ; pas de lien avec les AVC. Consumption of nuts and legumes and risk of incident ischemic heart disease, stroke, and diabetes: a systematic review and meta-analysis. Afshin A et coll, 2014. Am J Clin Nutr doi:10.3945/ajcn.113.076901.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24898241

De cette analyse d’études, les auteurs déduisent que le risque de mortalité liée au diabète est diminué de 39% avec la prise de 28 g de noix par jour. Nut consumption and risk of cardiovascular disease, total cancer, all-cause and cause specific mortality: a systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. Aune D et coll, 2016. BMC Medicine, DOI 10.1186/s12916-016-0730-3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27916000

Revue – nutriments actifs

Selon cette revue, les auteurs indiquent que les nutriments des noix pouvant influencer le métabolisme glucidique et impacter l’insuline sont les fibres, qui peuvent aussi réduire la glycémie, la richesse en graisses insaturées qui peuvent réduire la résistance à l’insuline, le magnésium notamment. Nuts and Dried Fruits: An Update of Their Beneficial Effects on Type 2 Diabetes. Hernández-Alonso P et coll, 2017. Nutrients doi:10.3390/nu9070673. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28657613

Photo Pixabay- Myriams-Fotos

 

Nov 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone