Régime méditerranéen contre maladie d’Alzheimer et déclin cognitif

Etudes experimentales

Dans cette étude expérimentale Predimed sous-groupe de Barcelone, chez des patients à risque cardiovasculaire élevé, âgés de près de 75 ans, suivis sur 6 ans ½, ceux qui sont assignés à un régime méditerranéen présentent un meilleur score aux tests cognitifs, en comparaison de témoins qui suivent un régime réduit en graisses. JAMA Internal Medicine, Valls-Pedret et coll. Mediterranean Diet and Age-Related Cognitive Decline. A Randomized Clinical Trial. 2015, May 11, 2015. doi:10.1001/jamainternmed.2015.1668.   https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25961184

Dans cette étude expérimentale Predimed sous-groupe Navarra, les volontaires étant à risque cardiovasculaire élevé, âgés de 74 ans, suivis sur près de 6 ans ½, ceux qui sont assignés à un régime méditerranéen avec huile d’olive présentent 66% de risque en moins de présenter un déclin cognitif léger. Virgin olive oil supplementation and long-term cognition: the PREDIMED-NAVARRA randomized, trial. Martínez-Lapiscina EH et coll, 2013, J Nutr Health Aging, doi: 10.1007/s12603-013-0027-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23732551

Dans cette étude expérimentale Predimed-Navarra, chez des patients à risque cardiovasculaire élevé âgés de près de 67 ans, sur près de 6 ans ½, ceux qui sont assignés à un régime méditerranéen avec huile d’olive présentent un meilleur score aux tests RAVLT et Color Trail Test 2, en comparaison de témoins qui suivent un régime réduit en graisses. Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, Martínez-Lapiscina et coll. Mediterranean diet improves cognition: the PREDIMED-NAVARRA randomised trial. 2013, 2013;84(12):1318-1325.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23670794

Photo Pixabay – greekfood-tamystika

Etudes de suivi

Déclin cognitif, indicateurs

Dans ce suivi de personnes âgées de 73 ans en moyenne au départ, sur 3 ans, en Ecosse, les auteurs observent qu’une adhésion élevée au régime méditerranéen est associée à une diminution de l’atrophie cérébrale liée à l’âge. Mediterranean-type diet and brain structural change from 73 to 76 years in a Scottish cohort. Luciano M et coll, 2017. Neurology, 88:1–7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28053008

Dans ce suivi de 823 personnes en Espagne âgées de 62 ans en moyenne, sur 6 à 8 ans, les auteurs observent un déclin cognitif plus important chez les personnes qui n’ont qu’une adhésion faible à modérée au régime méditerranéen. Mediterranean diet and cognitive function: the SUN project. Galbete C et coll, 2015. J Nutr Health Aging. doi: 10.1007/s12603-015-0441-z. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25732216

Dans ce suivi de 400 personnes en Grèce âgées d’au moins 65 ans, le déclin cognitif est associé au régime méditerranéen. Chez les personnes qui ont un déclin élevé, il y a 66 % d’adhésion en moins  au régime méditerranéen, en comparaison de ceux qui n’ont pas de déclin. Les légumes ont un effet particulièrement marqué. Mediterranean diet and cognitive decline over time in an elderly Mediterranean population. Trichopoulou A et coll, 2015, Eur J Nutr. 2015, doi: 10.1007/s00394-014-0811-z. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25482573

Dans ce suivi de plus de 17000 personnes aux USA, d’origines ethniques diverses, sur 4 ans, une adhésion plus élevée au régime méditerranéen est associée à une baisse de risque de déclin cognitif, notamment chez les personnes non-diabétiques (20% de risque en moins). Adherence to a Mediterranean diet and risk of incident cognitive impairment. Tsivgoulis G et coll, Neurology, 2013.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23628929

3831 personnes âgées de plus de 65 ans au départ suivies 11 ans, aux USA, présentent un meilleur score cognitif avec une meilleure adhésion au régime méditerranéen, avec un effet propre des noix, des légumineuses et des céréales complètes. Prospective study of Dietary Approaches to Stop Hypertension– and Mediterranean-style dietary patterns and age-related cognitive change: the Cache County Study on Memory, Health and Aging. Wengreen H et coll, Am J Clin Nutr 2013, doi: 10.3945/ajcn.112.051276. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24047922

 

Photo Pixabay – Einladung_zum_essen

Dans ce suivi de 6174 femmes âgées de plus de 65 ans sur 5 ans, un régime de type méditerranéen dans son ensemble n’est pas associé au déclin cognitif ; néanmoins, un équilibre favorable en lipides (peu de graisses saturées par rapport aux graisses mono-insaturées) est associé à une meilleure évolution, et la prise de céréales complètes à une meilleure performance cognitive globale. Mediterranean diet and cognitive function in older age: results from the Women’s Health Study. Samieri C et coll, 2013, Epidemiology, doi:10.1097/EDE.0b013e318294a065. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23676264

Dans ce suivi d’une population d’âge moyen, en France, l’adhésion à un régime de type méditerranéen n’est pas associée aux fonctions cognitives. Mediterranean diet and cognitive function: a French study. Kesse-Guyot E et coll, Am J Clin Nutr, 2013, doi: 10.3945/ajcn.112.047993. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23283500

Dans ce suivi de près de 4000 personnes âgées de plus de 65 ans aux USA, sur près de 8 ans, une adhésion plus élevée au régime méditerranéen est associée à une diminution du déclin cognitif. Adherence to a Mediterranean-type dietary pattern and cognitive decline in a community population. Tangney CC et coll, Am J Clin Nutr, 2011, doi: 10.3945/ajcn.110.007369. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21177796

Dans ce suivi de 1500 personnes en Australie, âgées de 65 ans, l’adhésion au régime méditerranéen n’est pas associée au déclin cognitif ni à la maladie d’Alzheimer. The Mediterranean Diet is Not Related to Cognitive Change in a Large Prospective Investigation: The PATH Through Life Study. Cherbuin N et coll, 2011. Am J Geriatr Psychiatry. 2011 Sep 20. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21937919

Maladie d’ Alzheimer et démences

Dans ce suivi de 525 personnes en Finlande, âgées en moyenne de 57 ans et suivies 14 ans,  un régime favorable est associé à une réduction de risque de démence de 88% et de maladie d’Alzheimer de 92%. Ce régime favorable comprend des légumes et légumes-racines, baies et fruits, pain, poisson, café et matières grasses insaturées (végétales). Pondèrent négativement : saucisses, œufs, bonbons, boissons sucrées, sucre dans le café, poisson salé, graisses saturées du lait et le sel. L’alcool est considéré comme favorable sous forme modérée et défavorable sous forme nulle ou excessive. Pour le sel on donne un point si pas d’utilisation de sel à table, pour les matières grasses de cuisine on donne un si elles sont végétales ou margarine. Midlife Healthy-Diet Index and Late-Life Dementia and Alzheimer’s Disease. Dement Geriatr Cogn Disord Extra Eskelinen MJ et coll, 2011, DOI: 10.1159/000327518. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22163237

Dans ce suivi de 1220 personnes âgées de plus de 65 ans sur 4 ans aux USA, une meilleure adhésion à un régime type méditerranéen est associée à une baisse de survenue de maladie d’Alzheimer de 34%. Mediterranean diet, inflammatory and metabolic biomarkers, and risk of Alzheimer’s disease. Gu Y et coll, J Alzheimers Dis. 2010;22(2):483-92. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20847399

Photo Pixabay – Einladung_zum_essen

Suivi de 2100 personnes aux USA âgées de plus de 65 ans, un modèle alimentaire protecteur comprend de l’assaisonnement de salade, des noix, du poisson, des tomates, des volailles, des crucifères, des fruits des feuilles vert foncé et peu de produits laitiers gras, viande rouge, abats et beurre. Un bon suivi de ce modèle est associé à une baisse de 38% de survenue de maladie d’Alzheimer en comparaison d’un faible suivi. Food Combination and Alzheimer Disease Risk. A Protective Diet. Gu Y et coll, Arch Neurol. 2010;doi:10.1001/archneurol.2010.84. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20385883

Dans ce suivi de volontaires aux USA, le suivi d’un régime de type méditerranéen est associé à une diminution de survenue du déclin cognitif léger chez ceux qui étaient initialement normaux, et une diminution de maladie d’Alzheimer chez les porteurs de déclin cognitif (diminution de près de 50% entre forts et faibles consommateurs). Mediterranean Diet and Mild Cognitive Impairment. Arch Neurol Scarmeas N et coll, 2009, 66(2):216-225. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19204158

Dans ce suivi de 1410 personnes à Bordeaux âgées de plus de 65 ans, au moins 5 ans, une adhésion plus élevée à un régime méditerranéen  est associée un à déclin cognitif plus lent, mais pas à une diminution de survenue de maladie d’Alzheimer. Adherence to a Mediterranean Diet, Cognitive Decline, and Risk of Dementia. JAMA Féart C et coll, 2009. 302(6):638-648. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19671905

Dans ce suivi de 1880 personnes, une bonne adhésion à un régime de type méditerranéen est associée à une réduction de risque de maladie d’Alzheimer de 40%. Physical Activity, Diet, and Risk of Alzheimer Disease. JAMA Scarmeas N et coll, 2009, 302(6):627-637. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19671904

Dans ce suivi de 2258 personnes sur 4 ans aux USA, une bonne adhésion à un régime de type méditerranéen est  associée à une réduction de risque de maladie d’Alzheimer de 40% par rapport à une faible adhésion. Ce régime comprend en positif des fruits, des légumes, des céréales, du poisson ; en négatif, viande et produits laitiers ; l’alcool en consommation modérée seulement est favorable. Mediterranean Diet and Risk for Alzheimer’s Disease. Scarmeas N et coll, 2006. Ann Neurol 2006;59:912–921. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16622828

Etudes cas-témoins

Dans cette étude comparant des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer à des témoins, les auteurs observent qu’une plus forte adhésion  à un régime de type méditerranéen est associée à une diminution de risque de cette maladie de 68%, en comparaison d’une faible adhésion. Mediterranean Diet, Alzheimer Disease, and Vascular Mediation. Scarmeas N et coll, 2006. Arch Neurol doi:10.1001/archneur.63.12.noc60109. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17030648

 Revues et métanalyses

Dans cette revue sur régime méditerranéen et cognition chez les adultes (à partir des études de suivi), les auteurs relèvent qu’une adhésion élevée à un régime de type méditerranéen est associée à un ralentissement du déclin cognitif, une baisse de l’évolution vers la maladie d’Alzheimer, et une amélioration des fonctions intellectuelles, notamment pour la mémoire et les fonctions exécutives (capacité à réagir à une situation nouvelle). L’utilisation d’un modèle alimentaire comme le régime méditerranéen devrait faire partie de notre arsenal pour maintenir la qualité de vie et réduire le fardeau potentiel social et économique de la démence. Adherence to a Mediterranean-Style Diet and effects on Cognition in Adults: A Qualitative evaluation and Systematic Review of Longitudinal and Prospective Trials. Hardman RJ et coll, 2016, Frontiers in Nutrition, doi: 10.3389/fnut.2016.00022. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27500135

Photo Pixabay – pixel1

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone