Les fruits et légumes, favorables pour préserver les fonctions intellectuelles

Fruits et Légumes et fonctions intellectuelles

Dans cette étude de suivi d’une population chinoise âgée, une faible consommation de légumes et légumineuses est associée au déclin cognitif. Lower intake of vegetables and legumes associated with cognitive decline among illiterate elderly chinese: A 3-year cohort study. J Nutr Health Aging Chen 2012; 16(6):549-52. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22659995

Dans ce suivi d’une population de seniors en France, à Montpellier, sur 7 ans, les auteurs estiment qu’une consommation insuffisante en fruits et légumes pèse pour 6,5% des cas de démences.Designing prevention programmes to reduce incidence of dementia: prospective cohort study of modifiable risk factors. BMJ Ritchie K et coll, 2010, doi: 10.1136/bmj.c3885. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20688841

Dans ce suivi d’une population sénior aux USA, non démente, un modèle alimentaire comprenant de l’assaisonnement de salade, des noix, du poisson, des tomates, des légumes crucifères, de la viande blanche, des fruits, des végétaux à feuilles vertes et foncées, et au contraire peu de produits laitiers gras, de viande rouge et d’abats et de beurre, est associé à une baisse de survenue de la maladie d’Alzheimer, de 38% entre faibles et forts consommateurs de ce régime. Food Combination and Alzheimer Disease Risk. A Protective Diet. Arch Neurol Gu  Y et coll, 2010, doi: 10.1001/archneurol.2010.84. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20385883

Dans ce suivi d’une population de jumeaux suédois, sur 30 ans, une consommation moyenne ou élevée de fruits et légumes réduit le risque de maladie d’Alzheimer et de démence en comparaison d’une consommation faible, chez les femmes ou les porteurs de maladies coronariennes. Midlife Fruit and Vegetable Consumption and Risk of Dementia in Later Life in Swedish Twins. Am J Geriatr Psychiatry, Hughes TF et coll, 2009, doi: 10.1097/JGP.0b013e3181c65250. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19910881

Dans ce suivi d’une population senior en France, les auteurs observent que les fruits et légumes sont associés à une baisse de survenue de l’ensemble des démences, de 28% entre faibles et forts consommateurs. Dietary patterns and risk of dementia: the Three-City cohort study. Neurology Barberger-Gateau P et coll, 2007, 69(20):1921-30. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17998483

Fruits et légumes et troubles ognitifs

Photo Pixabay – Positives_Images

Dans ce suivi d’une population en France, les auteurs observent qu’une prise élevée de flavonoïdes, antioxydants présents dans les végétaux, est associée à une meilleure préservation cognitive. Flavonoid Intake and Cognitive Decline over a 10-Year Period. Am J Epidemiol Letenneur L et coll, 2007 165(12):1364-71. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17369607

Dans ce suivi de seniors aux USA, une consommation élevée de légumes (mais pas de fruits), est associée à une diminution du déclin cognitif lié à l’âge. Associations of vegetable and fruit consumption with age-related cognitive change. Morris MC et coll, 2006, Neurology 67(8):1370-6.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17060562

Dans ce suivi d’une population feminine sur 25 ans aux USA, les auteurs observent que les légumes crucifères d’une part, et les végétaux à feuilles vertes d’autre part, sont associés à un ralentissement du déclin cognitif. Fruit and vegetable consumption and cognitive decline in aging women. Ann Neurol. 2005 Kang JH et coll, May;57(5):713-20. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15852398

Dans ce suivi d’une population aux Pays-Bas, une consommation de vitamines C et E de sources alimentaires et donc végétales, sont associées à une baisse de survenue de la maladie d’Alzheimer, de 34 à 43% entre forts et faibles consommateurs. JAMA Engelhart 2002. Dietary Intake of Antioxidants and Risk of Alzheimer Disease. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12076218

Mai 2017 © VDLG

 

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone