Céréales complètes contre cancers

Etudes de suivi

Dans ce suivi de plus de 120000 personnes en Scandinavie pendant 10 ans au moins, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de la mortalité générale de 11% pour un doublement des quantités, soit une baisse de risque entre faibles et forts consommateurs de 32% chez les femmes et 25% chez les hommes. La réduction est en outre significative pour les causes cancer et maladies coronariennes. Whole-grain products and whole-grain types are associated with lower all-cause and cause-specific mortality in the Scandinavian HELGA cohort. Johnsen NF et coll, 2015, Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114515001701. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26201847

Dans ce suivi de 367442 personnes aux USA, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de la mortalité générale (-17%), par cancers, maladies cardiovasculaire, diabète, maladies respiratoires, infections et autres (de -11 à -48%). Les effets sont liés notamment aux fibres céréalières. Consumption of whole grains and cereal fiber and total and cause-specific mortality: prospective analysis of 367,442 individuals. Huang T et coll , 2015. BMC Medicine, DOI 10.1186/s12916-015-0294-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25858689

Dans ce suivi de plus de 117000 personnes aux USA, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse du risque de mortalité générale (-9% entre consommation extrêmes) et cardiovasculaire (-15%), mais pas par cancer. Whole Grain Intake and Mortality: Two Large Prospective Studies in U.S. Men and Women. Wu H et coll, JAMA Intern Med 2015, doi:10.1001/jamainternmed.2014.6283. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25559238

Dans ce suivi de 38740 femmes aux USA, celles qui consomment le plus de fibres ont une mortalité réduite de 15% (comparaison d’environ 0,2 à plus de 3 portions par jour), en tenant compte du mode de vie et de l’état de santé. Les céréales raffinées sont par ailleurs associées à une augmentation de la mortalité générale. Is Whole Grain Intake Associated With Reduced Total and Cause-Specific Death Rates in Older Women? The Iowa Women’s Health Study. Jacobs DR et coll, Am J Public Health, 1999;89:322-329. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10076480

Dans cette étude de suivi de femmes aux USA, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de cancer du sein avant la ménopause, en lien avec l’apport en fibres. La consommation de céréales complètes dans l’enfance et l’adolescence pourrait aussi jouer un rôle. Lifetime grain consumption and breast cancer risk. Farvid MS et coll, 2016. Breast Cancer Res Treat, doi: 10.1007/s10549-016-3910-0. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27510186

Dans cette étude de suivi en Scandinavie de près de 114000 personnes sur 11 ans, les consommations de céréales complètes les plus élevées sont associées à une réduction de risque de cancer oesophagien de 45% comparées aux plus faibles. Intake of whole grains and incidence of oesophageal cancer in the HELGA Cohort. Skeie G et coll, 2016. Eur J Epidemiol, doi: 10.1007/s10654-015-0057-y. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26092139

Dans ce suivi d’une population de près de 500000 personnes aux USA, sur 5 ans, la consommation de céréales complètes, mais pas de fibres, est associée à une baisse de risque de cancer colorectal, plus importante pour le rectum que le colon, de 21% entre petits et gros consommateurs. Dietary fiber and whole-grain consumption in relation to colorectal cancer in the NIH-AARP Diet and Health Study. Schatzkin A et coll, 2007. Am J Clin Nutr, 85:1353– 60. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17490973

Céréales complètes

Métanalyses

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que les consommations les plus élevées de céréales complètes sont associées  à une baisse de la mortalité générale de 16%, de 18% pour les maladies cardiovasculaires, de 12% par cancer. Pour 16 g/j de céréales complètes, soit une portion environ, les baisses de risques associées sont de 7% pour la mortalité totale, 9% pour la mortalité cardiovasculaire, et 5% par cancer. Whole Grain Intake and Mortality From All Causes, Cardiovascular Disease, and Cancer. A Meta-Analysis of Prospective Cohort Studies. Zong G et coll, 2016. Circulation, DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.115.021101. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27297341

De cette analyse d’études, les auteurs retrouvent que pour 90 g par jour de céréales complètes, soit par exemple 2 tranches de pain et un bol de céréales la baisse de mortalité associée est de 19% pour les maladies coronariennes, 12% pour les AVC, 22% pour l’ensemble des maladies cardiovasculaires. Pour les cancers la baisse de mortalité dans l’ensemble est de 15%, 22% pour les maladies respiratoires, 51% pour le diabète, 26% pour les maladies infectieuses, 17% pour la mortalité générale. Les consommations peuvent aller jusqu’à 225 g/j et la baisse de risque de maladie cardiovasculaires atteint alors 39%. Whole grain consumption and risk of cardiovascular disease, cancer, and all cause and cause specific mortality: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. Aune D et coll, 2016, BMJ, doi: 10.1136/bmj.i2716. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27301975

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de mortalité totale de 22% pour 50 g/j, 30% pour les maladies cardiovasculaires (maladies coronariennes notamment, -32%), 18% par cancer. Whole-grain intake and total, cardiovascular, and cancer mortality: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. Chen GC et coll, 2016, Am J Clin Nutr, doi: 10.3945/ajcn.115.122432. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27225432

Dans cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de fibres céréalières est associée avec une baisse de mortalité générale de 19% ; de la mortalité cardiovasculaire de 18% ; et par cancer de 15%. Cereal fibre intake and risk of mortality from all causes, CVD, cancer and inflammatory diseases: a systematic review and meta-analysis of prospective cohort studies. Hajishafiee M et coll, 2016. Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114516001938. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27193606

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de céréales complètes est associée à une réduction de la mortalité générale de 13% entre fortes et faibles consommation, de la mortalité cardiovasculaire de 19%, et par cancer de 11%. Pour 3 portions par jour, la baisse de mortalité totale est de 19%, pour la mortalité cardiovasculaire 26%, 9% par cancer. Whole-grain consumption and the risk of all-cause, CVD and cancer mortality: a meta-analysis of prospective cohort studies. Wei H et coll, 2016. Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114516001975. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27215285

Dans cette analyse de 8 études, les auteurs retrouvent que la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de risque de cancer du pancréas de 24% entre fortes et faibles consommations. Whole Grain Intake Reduces Pancreatic Cancer Risk. A Meta-Analysis of Observational Studies. Medicine, Lei Q et coll, 2016, DOI: 10.1097/MD.0000000000002747. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26945361

Etudes cas-contrôles

Dans cette étude comparant des cas et des témoins, les auteurs observent que la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de risque de cancers de 34% entre faibles et fortes consommations. Whole-grain intake and cancer: an expanded review and meta-analysis. Jacobs DR et coll, 1998. Nutr Cancer ;30(2):85-96. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9589426

Mai 2017© VDLG

 

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Céréales complètes contre maladies cardiovasculaires

Etudes de suivi

Dans ce suivi de plus de 117000 personnes aux USA, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse du risque de mortalité générale (-9% entre consommation extrêmes) et cardiovasculaire (-15%), mais pas par cancer. Whole Grain Intake and Mortality: Two Large Prospective Studies in U.S. Men and Women. Wu H et coll, JAMA Intern Med 2015, doi:10.1001/jamainternmed.2014.6283. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25559238

Dans ce suivi de plus de 120000 personnes en Scandinavie pendant 10 ans au moins, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de la mortalité générale de 11% pour un doublement des quantités, soit une baisse de risque entre faibles et forts consommateurs de 32% chez les femmes et 25% chez les hommes. La réduction est en outre significative pour les causes cancer et maladies coronariennes. Whole-grain products and whole-grain types are associated with lower all-cause and cause-specific mortality in the Scandinavian HELGA cohort. Johnsen NF et coll, 2015, Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114515001701. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26201847

Dans ce suivi de 367442 personnes aux USA, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de la mortalité générale (-17%), par cancers, maladies cardiovasculaire, diabète, maladies respiratoires, infections et autres (de -11 à -48%). Les effets sont liés notamment aux fibres céréalières. Consumption of whole grains and cereal fiber and total and cause-specific mortality: prospective analysis of 367,442 individuals. Huang T et coll , 2015. BMC Medicine, DOI 10.1186/s12916-015-0294-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25858689

Dans ce suivi de 38740 femmes aux USA, celles qui consomment le plus de fibres ont une mortalité réduite de 15% (comparaison d’environ 0,2 à plus de 3 portions par jour), en tenant compte du mode de vie et de l’état de santé. La mortalité cardiovasculaire est aussi significativement réduite. Les céréales raffinées sont par ailleurs associées à une augmentation de la mortalité générale. Is Whole Grain Intake Associated With Reduced Total and Cause-Specific Death Rates in Older Women? The Iowa Women’s Health Study. Jacobs DR et coll, Am J Public Health, 1999;89:322-329. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10076480

Dans ce suivi de près de 55000 Danois, la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de survenue des infarctus du myocarde de 25% entre fortes et faibles consommations. Intake of whole grains is associated with lower risk of myocardial infarction: the Danish Diet, Cancer and Health Cohort. Helnæs A et coll, 2016. Am J Clin Nutr, doi: 10.3945/ajcn.115.124271. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26888710

Métanalyses

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que les consommations les plus élevées de céréales complètes sont associées  à une baisse de la mortalité générale de 16%, de 18% pour les maladies cardiovasculaires, de 12% par cancer. Pour 16 g/j de céréales complètes, soit une portion environ, les baisses de risques associées sont de 7% pour la mortalité totale, 9% pour la mortalité cardiovasculaire, et 5% par cancer. Whole Grain Intake and Mortality From All Causes, Cardiovascular Disease, and Cancer. A Meta-Analysis of Prospective Cohort Studies. Zong G et coll, 2016. Circulation, DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.115.021101. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27297341

Céréales complètes contre maladies cardiovasculaires

De cette analyse d’études, les auteurs retrouvent que pour 90 g par jour de céréales complètes, soit par exemple 2 tranches de pain et un bol de céréales la baisse de mortalité associée est de 19% pour les maladies coronariennes, 12% pour les AVC, 22% pour l’ensemble des maladies cardiovasculaires. Pour les cancers la baisse de mortalité dans l’ensemble est de 15%, 22% pour les maladies respiratoires, 51% pour le diabète, 26% pour les maladies infectieuses, 17% pour la mortalité générale. Les consommations peuvent aller jusqu’à 225 g/j et la baisse de risque de maladie cardiovasculaires atteint alors 39%. Whole grain consumption and risk of cardiovascular disease, cancer, and all cause and cause specific mortality: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. Aune D et coll, 2016, BMJ, doi: 10.1136/bmj.i2716. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27301975

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de céréales complètes est associée à une baisse de mortalité totale de 22% pour 50 g/j, 30% pour les maladies cardiovasculaires (maladies coronariennes notamment, -32%), 18% par cancer. Whole-grain intake and total, cardiovascular, and cancer mortality: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. Chen GC et coll, 2016, Am J Clin Nutr, doi: 10.3945/ajcn.115.122432. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27225432

Dans cette analyse d’études expérimentales, les auteurs retrouvent que la consommation de céréales complètes, notamment l’avoine, en comparaison de consommations-témoin, baisse le cholestérol LDL (« le mauvais »), et le cholestérol total. Pas d’effet sur le HDL cholestérol (« le bon ») ni les triglycérides. Whole-grain and blood lipid changes in apparently healthy adults: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled studies. Hollænder PLB et coll, 2015. Am J Clin Nutr doi:10.3945/ajcn.115.109165. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26269373

Dans cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de fibres céréalières est associée avec une baisse de mortalité générale de 19% ; de la mortalité cardiovasculaire de 18% ; et par cancer de 15%. Cereal fibre intake and risk of mortality from all causes, CVD, cancer and inflammatory diseases: a systematic review and meta-analysis of prospective cohort studies. Hajishafiee M et coll, 2016. Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114516001938. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27193606

De cette analyse d’études, les auteurs relèvent que la consommation de céréales complètes est associée à une réduction de la mortalité générale de 13% entre fortes et faibles consommation, de la mortalité cardiovasculaire de 19%, et par cancer de 11%. Pour 3 portions par jour, la baisse de mortalité totale est de 19%, pour la mortalité cardiovasculaire 26%, 9% par cancer. Whole-grain consumption and the risk of all-cause, CVD and cancer mortality: a meta-analysis of prospective cohort studies. Wei H et coll, 2016. Br J Nutr, doi:10.1017/S0007114516001975. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27215285

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Céréales complètes et diabète

Céréales complètes et survenue du diabète

Dans ce suivi de populations scandinaves, une consommation de céréales complètes essentiellement à base de seigle apparaît favorable à la prévention du diabète de type 2. Plasma alkylresorcinols, biomarkers of whole-grain wheat and rye intake, and risk of type 2 diabetes in Scandinavian men and women. Am J Clin Nutr, Biskup I et coll, doi:10.3945/ajcn.116.133496 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27281306

Dans  cette étude de suivi aux USA, la consommation de fibres céréalières et de céréales complètes est inversement associée à la mortalité générale, et notamment par diabète. Consumption of whole grains and cereal fiber and total and cause-specific mortality: prospective analysis of 367,442 individuals. Huang T. et coll, 2015. BMC Medicine, DOI 10.1186/s12916-015-0294-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25858689

Dans cette étude européenne, les consommations de fibres totales et céréalières sont inversement associées au risque de diabète de type 2, peut être en lien, au moins partiel, avec un effet sur le poids.  Dietary fibre and incidence of type 2 diabetes in eight European countries: the EPIC-InterAct Study and a meta-analysis of prospective studies. The InterAct Consortium, 2015, Diabetologia, DOI:0.1007/s00125-015-3585-9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26021487

Cette analyse d’études  supporte des effets bénéfiques des céréales complètes contre le diabète et les maladies cardiovasculaires.  Greater Whole-Grain Intake Is Associated with Lower Risk of Type 2 Diabetes, Cardiovascular Disease, and Weight Gain. Ye EQ et col, 2012. J Nutr, doi:10.3945/jn.111.155325. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22649266

Dans ce suivi d’une population finnoise, on retrouve une association inverse entre la consommation de céréales complètes et la survenue du diabète. Whole-grain and fiber intake and the incidence of type 2 diabetes. Montonen J et coll, 2003. Am J Clin Nutr 2003;77:622–9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12600852

Dans ce suivi d’une population masculine aux USA, une consommation élevée de céréales complètes est associée à une baisse de risque du diabète de type 2. Whole-grain intake and the risk of type 2 diabetes: a prospective study in men. Fung TT et coll, Am J Clin Nutr 2002;76:535–40. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12197996

Céréales complètes, marqueurs de risque et résistance à l’insuline

Dans cette observation d’enfants de 8 à 11 ans, les céréales complètes sont associée à une insulinémie à jeun plus basse, et d’autres marqueurs selon le type de céréales. Whole-Grain Intake, Reflected by Dietary Records and Biomarkers, Is Inversely Associated with Circulating Insulin and Other Cardiometabolic Markers in 8- to 11-Year-Old Children. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28356426

Dans cette observation d’une population féminine aux USA, une consommation élevée de fibre est inversement liée à l’hémoglobine HBA1C, mais les fibres céréalières seulement sont inversement liées au marqueur d’inflammation CRP. High Fiber and Low Starch Intakes Are Associated with Circulating Intermediate Biomarkers of Type 2 Diabetes among Women. AlEssa HB et coll, J. Nutr. 2016. doi:10.3945/jn.115.219915. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26764316

La consommation de céréales complètes est inversement associée à la résistance à l’insuline (ou positivement à sa sensibilité) :

  • Whole-grain intake and insulin sensitivity: the Insulin Resistance Atherosclerosis Study. Liese AD et coll, Am J Clin Nutr 2003;78:965–71. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14594783
  • Whole Grain Intake Is Associated with Lower Body Mass and Greater Insulin Sensitivity among Adolescents. Steffen LM et coll, Am J Epidemiol 2003;158:243–250. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12882946
  • Carbohydrate Nutrition, Insulin Resistance, and the Prevalence of the Metabolic Syndrome in the Framingham Offspring Cohort. McKeown NM et coll, Diabetes Care 27:538–546, 2004. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14747241
  • Whole grain intake and its cross-sectional association with obesity, insulin resistance, inflammation, diabetes and subclinical CVD: The MESA Study. Lutsey PL et coll, 2007. British Journal of Nutrition (2007), 98, 397–405. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17391554
  • Consumption of whole grain reduces risk of deteriorating glucose tolerance, including progression to prediabetes. Wirström T et coll, Am J Clin Nutr 2013; doi: 10.3945/ajcn.112.045583. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23235198

Chez des diabétiques

Diminution des facteurs de risque cardiovasculaires avec les céréales complètes.

  • Whole-Grain, Cereal Fiber, Bran, and Germ Intake and the Risks of All-Cause and Cardiovascular Disease–Specific Mortality Among Women With Type 2 Diabetes Mellitus. He M et coll, 2010. Circulation. 2010;121:2162-2168. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20458012
  • Intake of soluble fibers has a protective role for the presence of metabolic syndrome in patients with type 2 diabetes. Steemburgo T et coll, European Journal of Clinical Nutrition (2009) 63, 127–133 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17882139.
  • Whole-Grain, Bran, and Cereal Fiber Intakes and Markers of Systemic Inflammation in Diabetic Women. Qi L et coll, Diabetes Care 29:207–211, 2006.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16443861

 

Contrôle de la prise alimentaire, de la glycémie, études expérimentales

Effets favorables des céréales complètes

  • An Enriched, Cereal-Based Bread Affects Appetite Ratings and Glycemic, Insulinemic, and Gastrointestinal Hormone Responses in Healthy Adults in a Randomized, Controlled Trial. Gonzalez-Anton et coll, 2015, J Nutr doi: 10.3945/​jn.114.200386. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17882139
  • Effects of whole and refined grains in a weight-loss diet on markers of metabolic syndrome in individuals with increased waist circumference: a randomized controlled-feeding trial. Harris Jackson K et coll,  Am J Clin Nutr 2014,doi: 10.3945/ajcn.113.078048 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24944054
  • Effects of concentrated arabinoxylan and b-glucan compared with refined wheat and whole grain rye on glucose and appetite in subjects with the metabolic syndrome: a randomized study. European Journal of Clinical Nutrition Hartvigsen ML et coll. 2014 doi:10.1038/ejcn.2013.236 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24253758
  • Including Indigestible Carbohydrates in the Evening Meal of Healthy Subjects Improves Glucose Tolerance, Lowers Inflammatory Markers, and Increases Satiety after a Subsequent Standardized Breakfast. Nilsson AC et coll, 2008. J. Nutr. 138: 732–739, 2008 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18356328
  • Substituting whole grains for refined grains in a 6-wk randomized trial favorably affects energy-balance metrics in healthy men and postmenopausal women. Karl JP et coll, 2017. Am J Clin Nutr doi: 10.3945/ajcn.116.139683. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28179223

Observations sur riz blanc

La consommation d’une quantité élevée de riz blanc est associée avec une augmentation de risque de diabète.

Mai 2017 © VDLG

Partagez avec vos amis...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone